Category Archives: Travail individualisé

Explications

Vous avez pu découvrir ce qu’était le travail individualisé dans la vidéo de Sylvain Connac: la personnalisation des apprentissages.

Voici maintenant des exemples de plan de travail que j’ai trouvé sur Internet.
Je m’excuse mais je n’ai plus les liens vers les sites, pour les retrouver, vous pouvez taper plan de travail dans google Image. La recherche est beaucoup lus facile dans google image.

Dans son livre « apprendre avec les pédagogies coopératives », Sylvain Connac classe les plans de travail en trois catégories.

Type 1 ›

But principal : permettre aux élèves de disposer de travaux à réaliser pendant que les autres terminent des tâches en cours. ›Ce travail est libre et ne fait pas forcément partie de la progression de l’enseignant.

- Une page blanche où l’enfant indique les activités qu’il a réalisées en plus de celles données
- Liste de propositions faites par l’enseignant et dont les outils supports se trouvent dans la classe. L’enfant coche.

Ce qui est souvent utilisé, c’est la pochette de travail autonome. N’hésitez pas à ajouter un plan de travail à cette pochette pour que l’enfant visualise et commence à apprendre à gérer son travail autonome.
Il peut même donner son avis et avoir un retour de l’enseignant sur ce travail. Certains enfants seront heureux de terminer leur autre travail pour pouvoir avancer dans leur plan autonome.
Pour l’enseignant, mettre un plan, c’est commencer à structurer le travail libre et lui donner la possibilité de susciter la motivation pour de nouvelles activités.

Type 2

But principal : ›permet à l’enfant de s’engager de manière autonome pendant des plages de travail prévues à cet effet.
A l’emploi du temps, est inscrit un moment pour travailler son plan de travail. Les exercices font partie de la progression de l’enseignant.

› – l’enseignant se libère de la gestion de la classe afin de constituer autour de lui des groupes de besoin.
- Activités plus élaborées que celles du type 1, plus diversifiés, s’appuient sur une progression et sont susceptibles d’être supports à l’entraide
- Choix entre des activités naturelles ( voir texte libre, création mathématiques ), des fiches ( selon la progression ) ou des séances d’entraide

Dans le type 2, nous trouvons deux façons de faire le plan de travail : soit avec tous les exercices sur le plan ou avec les indications des fiches ou des exercices à faire.
Dans les deux cas, les exercices notés sur le plan de travail sont imposés par l’enseignant.
L’enfant aura le choix parmi cette liste et c’est ce choix qui permet l’autodétermination. ( voir théorie motivation )

Exemple avec exercices du site Lutin Bazar

Plan de travail CP

Plan de travail CE1

Autres exemples avec exercices :

plan de travail cycle 3

Vous trouverez de nombreux exemples de plan de travail de ce type sur le site le bulletin de la PMEV

La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant a la particularité d’ajouter un moment de bilan où les élèves partage leurs réussites et leurs difficultés, ce qui permet l’effet vicariant.

L’apprentissage vicariant pourraient correspondre, dans le contexte scolaire et pour simplifier, à ce que l’enfant peut apprendre en marge du maître proprement dit : en regardant faire et en écoutant ceux qui savent faire ou en train d’apprendre ou encore, par extension, en analysant la production de ceux qui savent faire.

Pour ce moment de bilan, disposer de tous les exercices sur le plan de travail est très pratique.
Certains enseignants ont même travailler en collaboration pour créer des plans de travail de trois niveaux ( CE2-CM1 et CM2 ) sous forme de journaux avec à la une un type de texte à étudier.
Vous trouverez ce travail sur le bulletin de la PMEV ici

Exemple sans les exercices

pdt MS

pdt GS

Sur le site charivari : pdt charivari

Pour trouver d’autres exemple : taper plan de travail cycle… dans google image

Type 3

But principal : ›Le plan est considéré comme le principal vecteur de travail, celui à partir duquel l’essentiel d’une semaine de classe pourra être planifié. ›

- Fait obligatoirement référence à des outils tels que des brevets ou des ceintures ( évaluation éducative )  qui guident les élèves dans leur choix et l’enseignant dans le contrôle et le suivi de ces choix
- Moment consacré au TI plus fréquent
- Enseignant = gestion de petits groupes de besoin ou mise à disposition pour aider

Il s’agit du plan de travail présenté dans la vidéo de Sylvain Connac.
On pourrait dire, en quelques sortes, qu’il est composé d’un plan de travail annuel à partir duquel l’élève va programmer son plan de travail de semaine.
Sur ce plan on trouve aussi les projets de l’enfant qui donne sens à cet entraînement avec des exercices et parfois, on trouve aussi les leçons que l’enseignant donnera pendant la journée.

Deux exemples très complets permettent de mettre en pratique ce plan de travail de type 3.

L’exemple PIDAPI
Voici une vidéo qui permet de comprendre : Pidapi expliqué aux enfants et Pidapi expliqué aux parents

L’exemple de Bruce Demaugé
Explication du plan de travail


Explication d’une journée dans la classe de Bruce

Autres exemples dans des classes de cycle 1 et 2 qui nécessite de disposer de fichiers ou d’un matériel organisé ( par exemple: les puzzles organisés en progression annuelle )

Tétra’aide

Un outil qui peut aider lors des séances de travail individualisé.

Vous le trouverez ici sur le site de Bruce Demaugé.

Protégé : Vidéos travail individualisé en cycle 1

Cet article est protégé par mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :